Comment chauffer un spa à moindre coût?

05 May 2021
Comment chauffer un spa à moindre coût?

Comment chauffer un spa à moindre coût ?

À quelle température chauffer l’eau d’un spa ?

Tout commence par une température maîtrisée. Elle sera fonction du temps d’utilisation, du fait d’y rester statique ou non (entre spa et spa de nage par exemple), de votre condition physique et bien sûr de vos goûts en la matière.

Dans un spa de nage où vous allez pratiquer une activité physique, une température de 25 à 30°C suffira puisque vous allez vous réchauffez en bougeant.

Dans un spa où vous allez vous détendre et profiter des bienfaits de l’hydrothérapie, on conseille une température plus élevée, le plus souvent comprise entre 34 et 39°C. Toutefois, attention, une eau trop chaude, outre qu’elle consommera plus d’énergie pour être chauffée, est déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes.

Le temps de chauffe

Le temps que l’eau du spa va mettre à chauffer, en consommant par la même de l’électricité, dépend de nombreux facteurs, à commencer par son volume. Son emplacement, intérieur ou extérieur, mais aussi son implantation joueront également. Un spa enterré est par exemple moins sensible aux déperditions de chaleur et chauffera donc plus rapidement.

Quels sont les facteurs qui influent sur de coût de chauffage d’un spa ?

De nombreux facteurs influent sur la consommation énergétique d’un spa, à commencer par son type de chauffage.

Les deux grands types de chauffage de spa

  • Le chauffage électrique est le plus couramment utilisé pour chauffer un spa. Il prend la forme d’un réchauffeur électrique, d’une puissance de 2 à 3 kW en fonction du volume de votre bassin. Apprécié pour la rapidité avec laquelle il va chauffer l’eau du spa, il permet selon sa puissance de gagner jusqu’à 4°C en une heure ! A savoir, tous sont équipés d’une sonde de surchauffe destinée à couper automatiquement le chauffage si l’eau du spa dépasse une certaine température afin de ne courir aucun risque de brûlure, ni d’endommager la résistance.
  • Autre possibilité : la pompe à chaleur, idéale entre autres pour les spas de nage. Bien que fonctionnant elle aussi à l’électricité, elle est très peu énergivore puisqu’elle chauffe votre bassin en capturant l’énergie et la chaleur de l’air pour la restituer à l’eau du spa. Simple à raccorder à votre bassin, la pompe à chaleur permet ainsi de réduire considérablement les coûts de chauffage.

Les autres facteurs influant sur le coût de chauffage d’un spa

Parmi les facteurs qui pèsent sur la consommation énergétique du spa figurent :

  • La puissance du système de filtration et le temps de filtration qui, rappelons-le, dépend de la température de l’eau. En effet, plus celle-ci est élevée, plus la durée de filtration augmentera ;
  • La puissance du réchauffeur électrique qui, à l’inverse, permettra à votre spa de monter rapidement en température ;
  • La puissance de la pompe de circulation ;
  • La puissance et le nombre de pompes de massage ;
  • Le volume d’eau du spa.

Comment faire baisser le coût de chauffage d’un spa ?

Quelques aménagements, équipements et astuces permettent de chauffer un spa à moindre coût, à commencer bien sûr par la qualité du spa lui-même.

L’isolation du spa

Tous nos modèles de spa sont ainsi dotés d’une isolation spécifiquement étudiée pour conserver la chaleur de l’eau et éviter que le réchauffeur (ou la pompe à la chaleur) ne fonctionne inutilement. Et ce quelles que soient les conditions météorologiques externes et l’implantation de votre bassin. Autre atout : cette isolation réduit également considérablement le bruit occasionné par l’équipement du spa en fonctionnement.

La couverture du spa

La première source de déperdition de chaleur, et donc de surcoût inutile en chauffage, est le contact entre l’air extérieur et l’eau du bassin. Nos couvertures de spa sont donc prévues pour isoler l’eau du spa de l’air et assurer ainsi une excellente rétention de la chaleur.

De plus, la couverture de spa protège votre bassin des intempéries, tandis que les modèles verrouillables y ajoutent une parfaite sécurité pour vos enfants.

Pensez donc à recouvrir votre spa dès que vous ne l’utilisez plus.

Le nettoyage régulier du filtre

Le filtre a pour mission de débarrasser votre spa des impuretés qui s’y sont déposées. Ainsi, il s’encrasse peu à peu au fur et à mesure des utilisations. S’il n’est pas nettoyé régulièrement, la filtration devra fonctionner plus longtemps pour obtenir une bonne hygiène de l’eau, d’où un surcoût de consommation électrique.

Nettoyez donc votre filtre au moins une fois par semaine, voire plus en période estivale ou en cas d’utilisation intensive de votre spa.

Maintenir l’eau du spa à une certaine température

Mieux vaut maintenir l’eau de votre spa à une certaine température, autour de 30°C, même lorsque vous ne l’utilisez pas. En effet, laisser l’eau refroidir, puis la chauffer à nouveau, entraînera une plus forte et inutile consommation d’énergie.

Pensez aux heures creuses

Dernière astuce : si vous avez souscrit à l’option heures creuses, qui vous permet de profiter d’un prix du kW réduit durant 8 heures par jour, programmez votre filtration de spa pour fonctionner durant ce laps de temps.